lundi 30 juillet 2012

Traductrice agréée à votre service!

En février 2011, je préparais ma demande d'agrément. Aujourd'hui, c'est officiel, depuis vendredi dernier, je suis traductrice agréée de l'Ordre des traducteurs, terminologues et interprètes agréés du Québec.



J'ai donc le droit d'apparaître au répertoire des membres. Pour le moment, je suis agréée pour la combinaison de langues anglais-français, mais j'ai la ferme intention d'ajouter aussi l'espagnol.

C'est une nouvelle étape dans ma vie de professionnelle. L'adhésion offre beaucoup d'avantages, comme la visibilité sur le répertoire et l'accès à la section intranet qui permet d'accéder aux offres d'emploi et à l'antenne express, le bulletin électronique de l'Ordre.

Évidemment, entrer dans un ordre implique aussi un certain nombre de responsabilités, notamment le respect du code de déontologie de celui-ci.

Maintenant c'est à moi d'exploiter au mieux mon titre de traductrice agréée : RDV dans un an pour savoir ce que mon adhésion à changer à ma carrière.


vendredi 27 juillet 2012

Du nouveau pour les pages d'entreprise LinkedIn

Vous êtes travailleur autonome et vous opérez sous un nom d'entreprise? Vous possédez un profil sur LinkedIn mais vous n'avez pas encore créé de page pour votre entreprise (ou alors il y a longtemps), ce billet est fait pour vous!

J'ai suivi dernièrement un webinar à ce sujet offert par Hubspot, et je dois dire que j'ai appris pas mal de choses.

Voici quelques astuces pour exploiter au mieux votre page d'entreprise :

  • Les nouvelles
Vous pouvez à présent publier des nouvelles à partir de votre page d'entreprise.
Attention, pour disposer de cette option, assurez-vous de bien vous inscrire comme administrateur de la page.


Selon Hubspot, les trois règles d'or pour les mises à jour de statut sont : la publication de liens et d'images, la rédaction de mises à jour courtes et l'utilisation d'appels à l'action du type « suivez-nous pour recevoir des nouvelles sur le monde de la traduction ».

(capture d'écran du webinar offert par Hubspot)

  • La personnalisation des pages de services


Vous pouvez définir quelle page apparaîtra en fonction d'une série de filtres. Comme il existe un filtre par zone géographique, il est donc possible de localiser la page en fonction de la langue de l'utilisateur.

  • Le bouton de suivi
Comme avec Facebook, Twitter ou encore Pinterest, il est désormais possible d'inviter les gens à suivre votre entreprise grâce au bouton de suivi.

Voici la nouvelle version de la page d'entreprise de Go4Language.com sur LinkedIn. Et vous, avez-vous créé un profil pour votre entreprise sur LinkedIn?

mercredi 18 juillet 2012

Twitter et la traduction

On sait depuis longtemps que Twitter fait appel au crowdsourcing pour traduire son site. La nouveauté, c'est que désormais Twitter ne fera affaire qu'avec la crème de la crème de ses traducteurs bénévoles.

Ainsi, j'ai trouvé sur Pinterest l'avis qu'un traducteur inscrit au centre de traduction de Twitter avait reçu dans sa boîte de réception :




Je veux croire que ce n'est pas pour économiser quelques milliers de dollars que l'entreprise a choisi de créer son centre de traduction mais pour donner l'occasion à ses utilisateurs de s'impliquer dans leur outil préféré. Sauf que mon explication tombe à l'eau avec cette nouvelle. Les bénévoles sont désormais en compétition et Twitter est prêt à sacrifier 80 % de ces gentils traducteurs internautes qui ont consacré leur temps libre à Twitter mais on traduit n'importe quoi (c'est un métier la traduction que voulez-vous...).

Alors je me demande, est-ce que ces traducteurs improvisés (ou professionnels?) vont prendre Twitter au mot et mettre les bouchées doubles pour « le divertissement, l'excitation et le prestige que confère le statut de traducteur de Twitter »?

Et bien je parie que oui. Franchement, si Twitter visait la qualité, l'entreprise aurait fait appel à des traducteurs chevronnés, et à défaut, aurait au moins engagé des réviseurs expérimentés pour tenter de mettre de l'ordre dans les traductions bancales gracieusement offertes par les traducteurs amateurs.


Par curiosité, je suis aussi allée voir à combien pourrait s'élever les revenus de cette entreprise en 2012, surtout avec l'introduction de la publicité, et bien on est en mesure de s'attendre à un revenu de 250 millions selon eMarketer, rien de négligeable n'est-ce pas?


lundi 2 juillet 2012

Permalien et blogspot




J'aime beaucoup les outils Google en général, c'est pour cela que j'utilise Blogger, mais un défaut majeur est qu'on ne peut pas modifier les permaliens, c'est-à-dire, les URL utilisés pour le référencement des billets, comme le propose Wordpress, et cela peut s'avérer parfois gênant.

En cherchant sur Internet, je suis parvenue à trouver un site qui expliquait une petite astuce pour permettre aux utilisateurs de Blogger de disposer d'un permalien sur mesure.

Il s'agit en fait de ce que le site appelle « la technique de la publication et republication ».

Blogger utilise les 35-40 premiers caractères de votre titre pour créer le permalien. Tout caractère au-delà de cette limite sera coupé sans tenir compte du sens, ce qui peut parfois être embêtant.

La technique est donc la suivante. Définissez le permalien que vous souhaitez en respectant la règle des 40 caractères maximum et intitulez votre billet de cette façon. Publiez votre billet puis changez le nom de celui-ci avec un titre plus approprié si nécessaire.

Ce n'est pas très pratique mais au moins vous disposerez d'un permalien sur mesure. À noter qu'une fois le billet publié, même si vous modifiez le titre, cela ne changera pas le permalien, il faut donc bien l'avoir défini au moment de publier le billet.


Et si vous souhaitez en savoir plus, voici le lien en anglais qui m'a permis de trouver cette information.

Mise à jour du 25-07-2012

On dirait que Google a pris note de ma critique car il est désormais possible de créer un lien permanent sur mesure! Une bonne nouvelle pour tous les utilisateurs de Blogger.