lundi 21 février 2011

Lorsque la traduction devient un art

La traduction d'une chanson n'est pas une tâche aisée, on trouve de tout, les résultats ne sont pas forcément à la hauteur des originaux, mais on trouve aussi de brillantes traductions qui illustrent à la perfection le texte initial de l'auteur.

C'est le cas de cette chanson de Brassens, La mauvaise réputation, reprise en espagnol par Paco Ibañez sous le titre La mala reputación, qui a brillamment adapté  les paroles de cette chanson et a su séduire le public espagnol, qui d'ailleurs ne se doute pas forcément qu'il s'agit d'une reprise d'une chanson française.

Voici la version originale chantée par Georges Brassens :


et la version en espagnol de Paco Ibañez :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire