jeudi 7 octobre 2010

La littérature hispano-américaine à l'honneur

crédit photo : France 2 culture

Cette année, le Prix Nobel de littérature a été attribué à Mario Vargas Llosa, cet auteur péruvien de réputation mondiale, auteur notamment de La casa verde, (La Maison verte), La Fiesta del chivo, (La fête au bouc ou encore Travesuras de la niña mala, (Tours et détours de la vilaine fille).

À l'occasion de cette consécration, le traducteur de ses œuvres en français, Albert Bensoussan, a déclaré à l'AFP que Vargas Llosa avait été influencé par les œuvres de Flaubert et Victor Hugo.

"Mario Vargas Llosa a été très influencé par Gustave Flaubert, par la façon dont ce dernier structurait son récit" [...]
Dans "La tante Julia et le scribouillard" (1977), par exemple, il paraphrase directement un passage de "Madame Bovary", relève celui qui a tout traduit de Vargas Llosa depuis quarante ans et l'a connu à Londres dans les années 60.
[...]

"Quant à Victor Hugo, c'est pour Vargas Llosa le modèle de l'homme total, comme écrivain, poète et politique. Il lui a aussi consacré un essai, intitulé +La tentation de l'impossible+", poursuit Albert Bensoussan.
Il vient donc rejoindre Gabriel Garcia Marquez, Jose Saramago, Le Clezio et autres grands hommes qui ont marqué la littérature mondiale.

À noter que, comme de nombreux auteurs de talent, Mario Vargas Llosa s'est lui aussi essayé au métier de la traduction.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire