mercredi 28 juillet 2010

Opter pour une carrière de traducteur pigiste au Québec

En tant que traducteur, il n'est jamais facile de décider s'il est mieux pour nous de travailler dans une agence et d'avoir un salaire assuré malgré des conditions de travail souvent difficiles ou commencer une carrière de traducteur indépendant et nous heurter à l'incertitude continuelle.

Après avoir pesé le pour et le contre et avoir travaillé pour diverses agences de traductions de Montréal, j'ai décidé de me mettre à mon compte en janvier dernier.

Si vous aussi vous pensez franchir le pas, sachez que le Canada encourage fortement la création d'entreprise et qu'il est, par conséquent, assez simple de devenir pigiste. Aucun papier à remplir et nul besoin de s'enregistrer si vous gagnez moins d'une certaine somme. En gros, rien de plus simple. Sachez aussi que vous pouvez commencer à facturer immédiatement et que vos clients sont exempts de taxes jusqu'à ce que vous ayez atteint un certain montant de facturation.

Cela permet de limiter les risques et de tester le terrain pour voir si cette formule vous convient.

Sachez aussi que si vous avez des questions, le SAJE est un organisme créé pour les entrepreneurs qui vous donnera les renseignements nécessaires pour bien commencer votre carrière d'indépendant. Vous pouvez aussi consulter le site d'infoentrepreneurs qui pourra peut-être vous éclairer sur certains doutes que vous pourriez avoir.

Enfin, si vous voulez en savoir plus, une formation connue sous le nom d'Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) est offerte aux entrepreneurs et soutenue par le Ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport. Divers organismes la proposent et elle vous permet d'acquérir les notions de base nécessaires en communication, comptabilité, droit, etc.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire